Paradis fiscaux et judiciaires

Des militants anticorruption campent devant le Parlement ukrainien

mercredi 18 octobre 2017 par marieagnes

Des militants anticorruption campent devant le Parlement ukrainien

Actualité Monde

Par AFP , publié le 18/10/2017 à 15:06 , mis à jour à 15:06

Kiev - Plusieurs centaines de protestataires ukrainiens campaient mercredi devant le Parlement à Kiev, au lendemain d’une importante manifestation, pour maintenir la pression sur les députés afin qu’ils donnent un coup d’accélérateur à la lutte contre la corruption.

Certains d’entre eux ont passé la nuit dans ce camp de tentes installé dans une rue et dans un parc voisins du Parlement où jusqu’à 5.000 personnes menées notamment par l’ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili avaient manifesté mardi.

Ce mode d’action rappelle le soulèvement pro-européen du Maïdan, auquel nombre d’entre eux ont participé et qui avait débouché sur le renversement d’un régime prorusse en 2014.

Un lourd dispositif policier a été déployé sur place et la circulation bloquée dans le quartier, mais le chef de la police nationale et le procureur général ont assuré ne pas avoir l’intention de déloger par la force le campement.

La lutte contre la corruption des élites était l’une des revendications majeures du soulèvement du Maïdan et reste l’une des exigences clés des soutiens occidentaux au pouvoir actuel, issu de ce mouvement.

Malgré la création de nouvelles structures, cette tâche se heurte à la résistance des autres services de l’État, et aucun haut responsable n’a été condamné par la justice depuis la chute de l’ex-président prorusse Viktor Ianoukovitch en dépit d’arrestations très médiatisées.

Les protestataires réclament du pouvoir de créer une cour spéciale indépendante chargée des affaires de corruption, d’abolir l’immunité parlementaire et de changer la loi électorale pour favoriser l’ascension de nouveaux visages au pouvoir.

L’examen de projets de lois sur les élections et l’immunité est prévu jeudi.

Le président Petro Porochenko a présenté au Parlement un projet de loi visant à lever l’immunité des députés à partir de 2020, mais les protestataires demandent son entrée en vigueur immédiate.

"Ne nous arrêtons pas", a appelé sur sa page Facebook un des députés protestataires Iegor Soboliev. "Il nous faut des règles pour chasser des structures de l’Etat ceux qui s’en servent pour s’enrichir".

Selon lui, des négociations pendant la nuit ont permis des progrès en vue d’un accord sur l’immunité parlementaire.

Le Premier ministre Volodymyr Groïsman s’est dit mercredi favorable aux demandes des manifestants concernant l’immunité mais aussi la création d’une cour anticorruption.

Mais une partie des protestataires "tentent de cacher leur soif du pouvoir derrière de beaux mots d’ordre" et "cherchent à déstabiliser", voire "détruire le pays de l’intérieur", a-t-il accusé.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 45 / 629903

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site La société civile   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License