Paradis fiscaux et judiciaires

Leur meilleure défense, c’est l’attaque des juges

dimanche 22 octobre 2017 par marieagnes

A la poursuite de l’argent sale

Leur meilleure défense, c’est l’attaque des juges

Quand ils sont dans le viseur de la justice, les politiques ont une fâcheuse tendance à s’en prendre aux magistrats. À ce jeu, Sarkozy est le boss.

13 octobre 2017
Épisode n° 4

Texte Camille Polloni Photo Bob Edme/AP/Sipa

Plus le temps passe, plus l’éventualité d’assister un jour à un « procès Sarkozy » se rapproche. La semaine dernière, le Parquet national financier a demandé à ce que l’ex-Président soit jugé – notamment pour corruption active – dans l’affaire « Paul Bismuth ». Il appartient désormais aux juges d’instruction de décider de le renvoyer, ou pas, devant le tribunal correctionnel, comme ils l’ont déjà fait dans le dossier Bygmalion. De par ses anciennes fonctions et le nombre d’enquêtes dans lesquelles son nom apparaît, Nicolas Sarkozy est le client le plus brûlant du pôle financier. Il est aussi, ces dernières années, celui qui a le plus violemment attaqué « ses » juges d’instruction. Particularité des affaires politico-financières, les justiciables sont des gens de pouvoir qui n’hésitent pas à faire pression et à remettre en cause les juges. Nicolas Sarkozy se montre fidèle à une longue lignée de responsables politiques, de la gauche à l’extrême droite, qui ont choisi de s’en prendre publiquement aux magistrats qui les poursuivent. Il existe trop d’exemples pour les livrer tous ici, mais en voici quelques-uns parmi les plus significatifs de ces vingt dernières années. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 51 / 614642

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les magistrats  Suivre la vie du site PNF   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License