Paradis fiscaux et judiciaires

L’iPhone X, une sardine qui cache une baleine fiscale

samedi 4 novembre 2017 par marieagnes

L’iPhone X, une sardine qui cache une baleine fiscale

Législation : Symbole du libéralisme (et de ses dérives ?), Apple fête les 10 ans de l’iPhone et lance aujourd’hui son smartphone le plus cher, l’iPhone X. L’occasion pour Attac de se joindre à la fête pour saluer avec ironie "10 ans d’évasion fiscale".

Par Christophe Auffray | Vendredi 03 Novembre 2017

Joyeux anniversaire Apple ! La firme aurait sans doute préféré des festivités plus sobres à l’occasion du lancement mondial de l’iPhone X, le modèle des 10 ans de l’iPhone. L’association altermondialiste Attac en a décidé autrement.

Ce matin, devant l’Apple Store d’Opéra à Paris, 40 de ses militants étaient présents pour, dixit le communiqué, fêter "à leur manière" ce grand raout commercial. Très symboliquement, la firme a eu droit à un "gâteau d’anniversaire géant".

Un exploit : "seulement 0,005 % d’impôt sur ses bénéfices"

Mais il s’agissait plus de célébrer, ou plus justement dénoncer, « 10 ans d’évasion fiscale ». La firme n’a en effet pas seulement su trouver la bonne recette pour réussir sur le marché mondial des smartphones.

Depuis son lancement en 2007, l’iPhone s’est écoulé à plus d’un milliard d’unités. Les Echos rappelaient en septembre que le smartphone vedette avait permis au constructeur d’engranger plus de 750 milliards de dollars de chiffre d’affaires en l’espace d’une décennie.

Mais aussi "plus de 230 milliards de dollars dans les paradis fiscaux" souligne Attac, qui pointe les méthodes d’optimisation fiscale d’Apple et la complaisance des autorités irlandaises. "Par divers accords fiscaux passés avec l’Irlande, Apple a réussi l’exploit de ne payer que très peu d’impôts, allant jusqu’à seulement 0,005 % d’impôt sur ses bénéfices" rappelle l’association.

Ce génie fiscal n’a cependant pas échappé à la Commission européenne. Celle-ci a condamné l’Irlande à exiger le remboursement auprès d’Apple de 13 milliards d’euros d’aides illégales. Par crainte de voir cet employeur important pour le pays se délocaliser, l’Etat de l’UE a toutefois préféré contester cette condamnation plutôt que de percevoir ce montant inespéré pour son économie, pendant plusieurs années placée sous un régime d’austérité. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 64 / 614338

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires  Suivre la vie du site ATTAC   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License