Paradis fiscaux et judiciaires

Mis en examen en France, l’oligarque russe Kerimov est laissé libre

jeudi 23 novembre 2017 par marieagnes

Mis en examen en France, l’oligarque russe Kerimov est laissé libre

reuters.com | 23/11/2017, 8:07 | 917 mots
par Matthias Galante et Katya Golubkova

NICE/MOSCOU (Reuters) - L’oligarque russe Souleimane Kerimov, un fidèle de Vladimir Poutine que le Kremlin s’est engagé à défendre après son interpellation en France, a été mis en examen mercredi soir pour blanchiment aggravé de fraude fiscale, a annoncé le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre.

L’homme d’affaires, représentant du Daguestan au Conseil de la Fédération de Russie, chambre haute de l’Assemblée fédérale, avait été interpellé dans la nuit de lundi à mardi à l’aéroport de Nice à son arrivée puis placé en garde à vue, prolongée mardi soir de 24 heures.

Le parquet a requis sa détention, mais il a été décidé de le laisser libre sous contrôle judiciaire.

Cette remise en liberté est toutefois assortie d’une série de mesures. Il lui est notamment interdit de quitter le territoire des Alpes-Maritimes et d’entrer en contact avec d’autres individus liés à son dossier.

Il a en outre été demandé à Souleimane Kerimov de remettre son passeport, de verser un cautionnement de 5 millions d’euros et de se présenter plusieurs fois par semaine au commissariat.

Le parquet a retenu la qualification de blanchiment aggravé en raison de sa commission en bande organisée, un délit qui peut entraîner une peine de prison de 10 ans.

Une deuxième personne a été mise en examen pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et recel de blanchiment.

Une source proche du dossier a déclaré à Reuters que Souleimane Kerimov a été entendu pour des achats de "villas de luxe sur la Côte d’Azur via des sociétés écrans, dans lesquelles son nom n’apparaît pas, qui lui auraient permis de minorer le montant des taxes dues à l’Etat français".

Après son interpellation, le pouvoir russe a annoncé qu’il le défendrait. "Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour défendre ses intérêts légitimes", a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes. "Le ministère des Affaires étrangères a engagé un travail intensif".

La chaîne de télévision Rossiya 24, citant une source anonyme, a rapporté que Souleimane Kerimov niait toute malversation.

Les autorités russes font valoir que l’homme d’affaires dispose d’un passeport diplomatique lui conférant l’immunité, mais une source française proche du dossier souligne que ce document ne le protège pas des poursuites à son encontre.

Interrogé à ce sujet, le ministère français des Affaires étrangères a répondu mercredi qu’il appartenait au juge d’instruction chargé du dossier de déterminer si les faits pour lesquels il est poursuivi étaient "protégés par une immunité".

"M. Souleimane Kerimov, en sa qualité de représentant d’un Etat étranger, bénéficie d’une immunité de juridiction pénale étrangère pour les seuls faits accomplis dans l’exercice de ses fonctions", a précisé le Quai d’Orsay lors d’un point de presse.

"Il revient au juge saisi de l’affaire de se prononcer sur la question de savoir si les faits pour lesquels il est poursuivi relèvent de ses fonctions et sont donc protégés par une immunité", a-t-il ajouté.

APPEL DE LA DOUMA

Homme d’affaires controversé, âgé de 51 ans, de confession musulmane, est classé par Forbes parmi les premières fortunes russes. Ses biens étaient estimés à plus de sept milliards de dollars en 2013.

Sa famille contrôle Polyus, géant russe de l’or, dont le cours a chuté mercredi matin à l’ouverture de la Bourse de Moscou. La société a refusé tout commentaire sur son arrestation.

La situation du parlementaire a été évoquée mercredi au sein de la Douma, la chambre basse du Parlement russe.

L’un de ses membres, Rizvan Kourbanov, s’est inquiété d’une "démarche sans précédent" des autorités françaises. "Nous n’avons toujours aucune explication de la part des autorités françaises sur les raisons de l’arrestation de notre collègue", a-t-il déclaré en séance.

"Je demande l’appui de mes collègues pour demander au ministère russe des Affaires étrangères une protestation officielle auprès du ministère français des Affaires étrangères s’agissant de cette violation inacceptable du droit international", a ajouté le député.

Viacheslav Volodine, président de la Douma, majoritairement pro-Poutine, a demandé la rédaction d’une résolution.

En mars dernier, Vladimir Poutine avait signé un décret décernant à Kerimov une haute distinction pour sa contribution aux travaux parlementaires.

Représentant du Daguestan, république voisine de la Tchétchénie, depuis 2008 à la chambre haute au Parlement, Souleimane Kerimov est l’un des relais du Kremlin dans le Caucase même si ses activités législatives sont parcellaires.

Il avait acheté en 2011 le club de football de sa ville natale, le FK Anzi Makhatchkala, évoluant dans la première ligue russe, qu’il a revendu fin 2016.

Connu pour son goût du luxe et ses fêtes dispendieuses sur la Côte d’Azur, le milliardaire s’est notamment offert les services de Shakira ou Beyoncé pour des concerts privés.

En novembre 2006, il avait été grièvement blessé et brûlé après avoir encastré sa Ferrari dans un palmier sur la Promenade des Anglais, à Nice. Depuis, Souleimane Kerimov porte des gants pour masquer ses brûlures lors de ses apparitions publiques.

(avec Dimitry Solovyov, Olga Sichkar ; édité par Sophie Louet, Yves Clarisse et Henri-Pierre André)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 70 / 629903

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES OLIGARQUES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License