Paradis fiscaux et judiciaires

"Lebanese connection" : le renvoi d’une quinzaine de personnes requis

mercredi 27 décembre 2017 par marieagnes

"Lebanese connection" : le renvoi d’une quinzaine de personnes requis

INFO OBS. Le parquet de Paris vient de requérir le renvoi d’une quinzaine de personnes dans l’affaire Cedar, un vaste réseau de blanchiment de l’argent des cartels colombiens en Europe via des banquiers occultes issus de la diaspora libanaise.

Par Vincent Monnier
Publié le 27 décembre 2017 à 17h44

D’un côté, des narcotrafiquants colombiens désireux de rapatrier depuis l’Europe les espèces issues du trafic de cocaïne sans attirer l’attention. De l’autre, des banquiers occultes, des "saraf" issus de la communauté libanaise, capables de faire transiter des fonds importants sous les radars en s’appuyant sur le système Hawala, des réseaux communautaires de collecte, de transport et de compensation. Et au milieu, l’ombre du Hezbollah.

En janvier 2016, les policiers de l’Office central de lutte contre la grande délinquance financière (OCRGDF) démantelaient au terme d’une opération menée avec la DEA américaine (Drug Enforcment Administration) et plusieurs services européens, un important réseau de blanchiment de l’argent des cartels colombiens sur le vieux continent, interpellant notamment plusieurs de ses membres lors de leur venue à Paris où certains avaient leurs habitudes dans les palaces de la capitale. A l’époque, la presse l’avait surnommé la "lebanese connection". Une affaire emblématique : opérationnel depuis 2012, le réseau aurait fait transiter plusieurs dizaines de millions d’euros par an, oeuvrant notamment pour un dénommé "El Chapulin", trafiquant colombien notoire, responsable de l’envoi de plusieurs containers contenant de la cocaïne depuis le Mexique vers l’Europe.

Selon nos informations, le parquet de Paris vient de requérir dans cette affaire dite "Cedar", une référence au cèdre, l’emblème du Liban, le renvoi vers le tribunal correctionnel de quinze personnes : des collecteurs, des blanchisseurs, des compensateurs, pour des faits de blanchiments d’importation et de trafic de stupéfiants, ainsi qu’association de malfaiteurs, évoquant dans son réquisitoire définitif un réseau "particulièrement structuré et organisé". Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 86 / 651184

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Saad Hariri   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License