Paradis fiscaux et judiciaires

Hubert Fabri et les sociétés Socficom et Socfinco vont être poursuivis pour évasion fiscale

mardi 20 février 2018 par paradisfj.info

Hubert Fabri et les sociétés Socficom et Socfinco vont être poursuivis pour évasion fiscale

20 février 201809:28

Affaire(s) Fabri, nouvel épisode : la cour d’appel a pris le contre-pied des premiers juges et permet la tenue d’un nouveau procès, qui se poursuivra ces prochaines semaines.

Dans un arrêt prononcé la semaine dernière, la cour n’a déduit "aucune déloyauté dans le chef des enquêteurs". Les débats seront rouverts le 27 mars. Hubert Fabri, deux collaborateurs et les sociétés Socficom et Socfinco encourent des peines de prison ainsi que de lourdes amendes pénales et fiscales. En droit belge, la fraude fiscale est punie d’une peine allant jusqu’à deux ans de prison et 500.000 euros d’amende.

Proche de Bolloré

Au cœur de ce dossier particulièrement nébuleux, l’homme d’affaires belge Hubert Fabri, un proche du magnat français Vincent Bolloré, et sa galaxie de sociétés Socfin (Société financière des caoutchoucs, groupe belgo-luxembourgeois), active dans le caoutchouc et l’huile de palme, en Afrique et en Asie du Sud-Est. Le groupe Bolloré
détient notamment 38,7% de la filiale Socfinco. Hubert Fabri, lui, détient 50,2% de Socfin, qu’il dirige depuis une vingtaine d’années. Vincent Bolloré avait hérité, à la suite du rachat du groupe Rivaud, en 1997, de centaines de milliers d’hectares d’hévéas (arbre à caoutchouc) et de palmiers à huile. L’activité agro-industrielle n’est que marginale au sein du tentaculaire groupe Bolloré.

Selon les enquêteurs, dirigés alors par le juge d’instruction Van Espen, Socfinco aurait employé des techniciens expatriés par l’entremise d’une société du groupe basée au Liechtenstein, la Socficom, sur ses chantiers situés à l’étranger.

Dans le but, selon l’accusation, que les employés de Socfinco figurent sur le pay-roll de Socficom. Un moyen de réaliser une évasion fiscale massive et de refacturer de nombreuses charges. Selon l’enquête, la fraude fiscale porterait sur des millions d’euros. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 251 / 831762

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS  Suivre la vie du site VINCENT BOLLORE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License