Paradis fiscaux et judiciaires

Pressions américaines : Que veut Washington, que peut Riadh ?

samedi 19 janvier 2002

Pressions américaines : Que veut Washington, que peut Riadh ?

Extrait

Menaces et pressions

Au nom de la traque de l’argent terroriste provenant de riches donateurs, l’Arabie Saoudite fut prise pour cible. Les enquêteurs se disent convaincus que les organisations caritatives et les institutions financières islamiques sont utilisées pour faire transiter des fonds vers al-Qaida et que ces fonds proviennent souvent d’Arabie Saoudite.

Une campagne est alors lancée contre des hommes d’affaires saoudiens. Les services de renseignement américains et les enquêteurs financiers ont établi une liste de neuf riches personnalités, dont sept Saoudiens, soupçonnées d’être les principaux financiers d’al-Qaïda.

A deux reprises, le groupe al-Baraka s’est trouvé traité d’ennemi public numéro un par Washington.

A l’automne 2001, le FBI avait confondu son groupe avec la banque al-Barakat, une entité somalienne liée à la nébuleuse al-Qaida. Résultat : Cheikh Saleh a figuré pendant des mois sur la liste noire de Washington.

Lire la suite sur le site Réalités.com.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2802 / 612339

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le financement du terrorisme  Suivre la vie du site Les attentats du 11/09/2001   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License