Paradis fiscaux et judiciaires

Lafarge en Syrie : le rôle des actionnaires en question

mardi 24 avril 2018 par paradisfj.info

Lafarge en Syrie : le rôle des actionnaires en question

La perquisition au siège de la holding GBL et l’audition de ses dirigeants révèlent des dysfonctionnements majeurs du cimentier, accusé de financement du terrorisme.

LE MONDE | 24.04.2018 à 06h39 • Mis à jour le 24.04.2018 à 18h54 | Par Soren Seelow

[...] Depuis l’ouverture de l’enquête sur des soupçons de financement de groupes terroristes par Lafarge en Syrie, sept cadres du cimentier, dont le PDG Bruno Lafont, ont été mis en examen. Mais la justice se demande si ces agissements n’ont pas été cautionnés par l’actionnaire principal, le Groupe Bruxelles Lambert (GBL), qui détenait 20 % des parts du cimentier à l’époque des faits et jouait un rôle actif dans la fusion en préparation avec le suisse Holcim. Un soupçon entretenu par ce commentaire peu amène sur le « libre arbitre » tout relatif de l’ancien PDG.

Approche strictement « financière »

Un mois après avoir mené une perquisition au siège de GBL, la police belge a entendu quatre de ses responsables, le 13 décembre 2017 : Gérald Frère, président du conseil d’administration...

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2018/04/24/lafarge-en-syrie-le-role-des-actionnaires-en-question_5289625_3210.html#rxSHDO3qp3rhVtbL.99


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 287 / 814949

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Génocides et crimes contre l’humanité  Suivre la vie du site Le conflit syrien  Suivre la vie du site Lafarge en Syrie   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License