Paradis fiscaux et judiciaires

Procès France Télévisions vs Bolloré : 1-0

mardi 5 juin 2018 par paradisfj.info

Procès France Télévisions vs Bolloré : 1-0

Le TGI de Nanterre a relaxé le journaliste Tristan Waleckx et la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte, poursuivis pour la diffusion d’un reportage sur les affaires africaines de Vincent Bolloré.

Par Hélène Riffaudeau
Publié le 05 juin 2018 à 19h25

Tristan Waleckx n’a en rien "porté atteinte à l’honneur ou la considération de Vincent Bolloré, de Bolloré SA et de Bolloré Africa Logistics". C’est le jugement limpide qui a été rendu, ce jour, par le tribunal de grande instance de Nanterre. Il vient relaxer le journaliste de France Télévisions, ainsi que Delphine Ernotte en tant que PDG du groupe. Et il concerne l’intégralité des neuf extraits du portrait diffusé par l’émission "Complément d’enquête" pour lesquels le journaliste était poursuivi pour diffamation par l’industriel breton. Diffusée le 7 avril 2016, l’enquête a été récompensée par le prix Albert-Londres. L’homme d’affaires et ses sociétés éponymes réclamaient "150.000 euros par partie civile", donc 450.000 euros de préjudices. Fait rare en matière de diffamation, les trois parties civiles ont, en fait, été condamnées à verser 3500 euros chacune aux deux prévenus au titre des dommages et intérêts. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 115 / 794577

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS  Suivre la vie du site VINCENT BOLLORE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License