Paradis fiscaux et judiciaires

Bulgarie : une journaliste découverte tuée

dimanche 7 octobre 2018 par paradisfj.info

Bulgarie : une journaliste découverte tuée

À Ruse, en Bulgarie, le corps de Viktoria Marinova, une jeune journaliste d’investigation, a été découvert sans vie dans un parc ce dimanche.

Source AFP
Publié le 07/10/2018 à 18:27 | Le Point.fr

Triste découverte ce dimanche à Ruse, en Bulgarie. Viktoria Marinova, une journaliste de 30 ans qui travaillait dans une chaîne de télévision locale, a été victime d’un homicide, selon le parquet local. Le corps de la jeune femme âgée de 30 ans, frappée à la tête et étranglée, a été découvert samedi dans un parc de la ville, a annoncé le procureur régional, Georgy Georgiev.

« Son téléphone portable, ses clés de voiture, ses lunettes et une partie de ses vêtements ont disparu », a ajouté le procureur, précisant que les enquêteurs examinaient toutes les pistes liées à sa vie aussi bien personnelle que professionnelle. Les autorités n’ont identifié la victime que par ses initiales et sa profession. Selon les médias locaux, Viktoria Marinova est responsable administrative et présentatrice d’une émission d’actualités sur TVN, une chaîne de télévision de la ville. TVN n’avait pas réagi dimanche. Des sources policières ont déclaré à l’Agence France-Presse que le crime ne semblait pas être directement lié à la profession de la victime.

Une « journaliste d’investigation »

Le représentant pour la liberté des médias à l’OSCE, Harlem Desir, s’est dit « choqué » par le meurtre d’une « journaliste d’investigation », appelant à une « enquête complète et rigoureuse », dans un message sur Twitter. Selon le dernier classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (RSF), la Bulgarie occupe la 111e place sur 180, de loin le pire de l’UE.

Selon RSF, les journalistes d’investigation bulgares sont exposés à « de nombreuses formes de pression et d’intimidation » et font face à des « oligarques exerçant un monopole médiatique et à des autorités soupçonnées de corruption et de liens avec le crime organisé ». Selon l’Association des journalistes européens, basée en Bulgarie, les journalistes de médias régionaux et locaux sont particulièrement exposés. La fréquence des cas de violences contre les femmes est également un phénomène préoccupant dans le pays. Deux journalistes d’investigation ont été tués ces 12 derniers mois en Europe : le reporter Jan Kuciak en Slovaquie en février et la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia en octobre 2017, suscitant une onde de choc politique et médiatique.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 110 / 830834

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les médias   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License