Paradis fiscaux et judiciaires

Le Parquet national financier a ouvert une enquête liée au scandale de corruption planétaire « 1MDB »

vendredi 21 décembre 2018 par paradisfj.info

Société

Le Parquet national financier a ouvert une enquête liée au scandale de corruption planétaire « 1MDB »

Selon nos informations, le Parquet national financier a saisi les biens immobiliers de Khadem Al-Qubaisi.

Par Anne Michel Publié aujourd’hui à 06h39, mis à jour à 10h17

Sur ce site de biens d’exception, la bastide des mûriers, à deux pas du cap de Saint-Tropez (Var), se loue « à partir de 19 000 euros la semaine ». Des photos donnent la mesure du luxe ambiant : la villa de 500 mètres carrés, sur terrain clos de 8 000 mètres carrés, possède « chambre de maître », « salon vidéo » et « magnifique jardin paysager avec piscine (ornée d’une salamandre géante), vignes et pool-house offrant une cuisine d’été ».

Ce que l’annonce ne dit pas, c’est que la somptueuse bastide a été saisie par la justice française, comme la totalité des biens immobiliers détenus en France par son propriétaire, le milliardaire des Emirats arabes unis Khadem Al-Qubaisi, dit « KAQ », ainsi que l’a appris Le Monde de source judiciaire.

Selon nos informations, une enquête préliminaire visant l’homme d’affaires émirati a été ouverte par le Parquet national financier (PNF) en février 2017, pour des faits de « blanchiment de détournement de fonds ». Cette enquête était restée jusqu’ici secrète. Sollicité, le PNF n’a pas souhaité faire de commentaire.

Bien connu des milieux d’affaires internationaux, « KAQ », résident d’Abou Dhabi, est au cœur du plus grand scandale de corruption international de la décennie, révélé en 2015 : « l’affaire 1MDB ». C’est le nom du fonds souverain de Malaisie « 1 Malaysia Development Berhad », créé en 2009 pour soutenir le développement de ce pays d’Asie du Sud-Est, et dont 4,5 milliards de dollars (3,8 milliards d’euros à l’époque) au moins auraient été « siphonnés » par des hommes politiques et des financiers de premier plan, incluant l’ex-premier ministre malaisien et créateur de ce fonds Najib Razak, avant d’être blanchis dans différents endroits du monde. Dont la France.

« Kleptocratie »

Toujours selon nos sources, l’enquête préliminaire du PNF a donc donné lieu, fin 2017, à la saisie de l’ensemble du patrimoine immobilier français de Khadem Al-Qubaisi. Il s’agit d’une saisie d’envergure exceptionnelle, la valeur cumulée de ces biens atteignant, à leur prix de marché actuel, 130 millions à 150 millions d’euros.

Parmi ces propriétés figurent, outre la bastide provençale achetée 11 millions d’euros, une autre villa de luxe à Ramatuelle avec piscine à débordement, jacuzzi et salle de gym (7,9 millions d’euros), un appartement dans le fameux « triangle d’or » parisien, avenue Montaigne (4,4 millions), un autre près du Champ de Mars (4,6 millions)… Si le milliardaire émirati conserve la jouissance de ces propriétés, il a interdiction de les revendre. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 323 / 943347

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent asiatique  Suivre la vie du site Malaisie   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License