Paradis fiscaux et judiciaires

Renault-Nissan : la nébuleuse des filiales aux Pays-Bas

mardi 5 février 2019 par paradisfj.info

Renault-Nissan : la nébuleuse des filiales aux Pays-Bas

Par Laurent Léger, publié le 05/02/2019 à 12:45 , mis à jour à 14:51

Des sociétés opaques mises à profit par le système Ghosn se sont glissées parmi celles créées sur place par le groupe.

C’est là, à Amsterdam, aux Pays-Bas, en ces terres nordiques froides et discrètes, que l’affaire qui a provoqué la chute du patron emblématique Carlos Ghosn a pris racine. Là, dans des bâtiments sans âme entourés d’eau, dans une zone industrielle ou au bord d’une autoroute. Le puissant patron à la tête du premier constructeur mondial d’automobiles s’est pris de passion pour les Pays-Bas pour deux raisons bien précises : sa douceur fiscale et la discrétion sur laquelle peuvent compter les sociétés locales.

L’Express a ainsi dénombré une quarantaine de structures créées là-bas dans l’orbite Renault-Nissan-Mitsubishi, les trois constructeurs alliés sous la houlette du puissant patron. Précisons que la plupart d’entre elles sont de véritables entreprises - assurant production, services ou import-export. Tout comme Airbus, Engie, Thales ou de nombreuses autres sociétés implantées sous le ciel bas néerlandais, elles profitent des avantages fiscaux locaux : impôts réduits sur les bénéfices, absence de taxation des flux financiers transitant sur le territoire, emprunts moins imposés, souplesse comptable. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 100 / 943347

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’évasion fiscale contre les biens publics mondiaux  Suivre la vie du site L’évasion fiscale  Suivre la vie du site Affaire Ghosn   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License