Paradis fiscaux et judiciaires

La Suisse veut rendre plus vite l’argent des dictateurs aux Etats

mercredi 18 juillet 2007

UNE : La Suisse veut rendre plus vite l’argent des dictateurs aux Etats

Date de parution : Mercredi 18 juillet 2007

Auteur : Le Temps

FONDS BLOQUES. Berne étudie une correction de son cadre légal trop rigide.

Les déclarations au Congo de la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey confirment une inflexion en cours. La Suisse veut assouplir sa politique de restitution des fonds illicites. Objectif : rendre les sommes bloquées en Suisse aux Etats lésés de façon « rapide, efficace, consensuelle et transparente ». Plus question de revivre l’épisode des fonds Duvalier qui ne seront pas rendus à Haïti, mais aux proches du dictateur déchu, en l’absence d’une procédure judiciaire engagée contre l’ex-dirigeant.

En visite à Kinshasa, la présidente de la Confédération, Micheline Calmy-Rey, a dit lundi soir qu’elle était prête à restituer au plus vite aux nouvelles autorités congolaises un peu plus de huit millions de francs actuellement bloqués en Suisse sur ordre du Conseil fédéral. Berne a invité le gouvernement congolais du président Kabila à désigner un représentant légal en Suisse afin qu’une solution puisse être rapidement trouvée.

Pour la République démocratique du Congo, la Suisse doit agir vite pour que la population puisse bénéficier de la restitution des fonds Mobutu, car sans solution ou décision judiciaire qu’on ne voit pas venir de Kinshasa, le blocage des fonds sera levé à la fin de 2008, et l’argent risquerait de rejoindre non les caisses de l’Etat, mais les poches des proches de l’ex-dictateur.

© Le Temps. Droits de reproduction et de diffusion réservés. www.letemps.ch


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1560 / 540824

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License