Paradis fiscaux et judiciaires

Biens mal acquis : pour rendre les fonds, Paris cherche les formes

mercredi 3 avril 2019 par paradisfj.info

Biens mal acquis : pour rendre les fonds, Paris cherche les formes

Par Renaud Lecadre — 2 avril 2019 à 20:56

Extrait de l’article mis en ligne sur le site du journal Libération :

[...] Délinquance en Col blanc

En marge d’un autre colloque parlementaire, le 21 mars, cette fois à l’Assemblée nationale, à l’initiative de la plateforme sur Internet « Paradis fiscaux et judiciaires », Libération avait croisé Yves Bertossa, actuel procureur financier en Suisse, fils de son père, Bernard, ancien magistrat lui-même spécialisé dans la délinquance en col blanc, célèbre pour avoir cosigné l’appel de Genève - quelle famille ! Prosaïque mais droit dans ses bottes, il nous a expliqué tranquillement avoir saisi « 25 véhicules de luxe » appartenant à Teodorín Obiang, vice-président de son père en Guinée-Equatoriale, parqués sur une rive du lac Léman. Sans plus de formalités, alors que la justice pénale française n’a toujours pas définitivement condamné Obiang junior (et donc confisqué ses biens). « Nous avons passé un accord : abandon des poursuites contre confiscation. » Le deal avait le mérite de la célérité. Mais quid de la restitution ? « Le but est de rendre l’argent à la population guinéenne, pas à son gouvernement. Le dossier est désormais aux mains des ministres des Affaires étrangères [des deux pays, ndlr]. » La solution, qu’elle soit juridique, fiscale ou politique, est donc là.

(1) Avec ce contre-exemple absolu, la Suisse étant contrainte de restituer des fonds aux héritiers du maréchal Mobutu en 2009, faute de demandes du nouveau pouvoir en place.

Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 102 / 1076532

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les magistrats  Suivre la vie du site Yves Bertossa   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License