Paradis fiscaux et judiciaires

Sénégal : soupçonné de corruption, le frère du président Macky Sall démissionne

mardi 25 juin 2019 par paradisfj.info

Afrique
Politique

Sénégal : soupçonné de corruption, le frère du président Macky Sall démissionne

Accusé par la BBC d’avoir touché un pot-de-vin de la part d’une firme pétrolière, Aliou Sall a quitté la direction de la Caisse des dépôts et consignations.

Par Matteo Maillard Publié aujourd’hui à 17h09

Au Sénégal, le scandale #PetroGazGate fait ses premières victimes dans les rangs du gouvernement et parmi les proches du chef de l’Etat. Soupçonné de corruption, Aliou Sall, le frère du président, a démissionné de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), lundi 24 juin, quelques heures après qu’El Hadj Hamidou Kassé, ministre-conseiller chargé de la communication à la présidence, aurait été limogé.

Mis en cause début juin par une enquête de la chaîne britannique BBC qui l’accuse d’avoir obtenu un pot-de-vin de 250 000 dollars de la part de la société Petro-Tim pour l’attribution de deux concessions pétrolières et gazières, Aliou Sall semble avoir cédé à la pression de la rue. Vendredi, des milliers de Sénégalais sont descendus sur le boulevard du Centenaire, à Dakar, à l’appel de la coalition d’opposition Aar Linu Bokk. Ils demandent que la lumière soit faite sur cette affaire de corruption qui ébranle le pays.

Des « contrats léonins »

« Cet argent du pétrole doit servir à nos enfants, à la construction d’écoles et d’hôpitaux, à nos femmes qui meurent en milieu rural, sans soins, car dans des régions comme Kolda il n’y a qu’un gynécologue pour 500 000 patientes, martèle Simon Kouka, rappeur et membre du collectif citoyen Y’en a marre. Cet argent doit permettre de développer notre pays et que nos jeunes ne pensent plus à prendre les pirogues pour la France. »

Son collègue Aliou Sané, coordonnateur du mouvement, insiste sur l’importance de « revoir et renégocier tous les contrats léonins signés avec des compagnies pétrolières pour l’exploitation de notre gaz » : « Que toute organisation qui a perçu indûment des milliards de dollars rende l’argent au peuple sénégalais ! Il y a des royalties qui auraient dû se retrouver dans le Trésor public mais qui seront bientôt dans des comptes bancaires étrangers. »

Le militant fait référence à l’une des révélations de l’enquête de la BBC. Selon les documents confidentiels obtenus par la chaîne, Frank Timis, l’homme d’affaire australo-roumain derrière les sociétés Petro-Tim et Timis Corporation, toucherait, lors des quarante prochaines années d’exploitation des champs gaziers, jusqu’à 12 milliards de dollars du géant pétrolier BP, celui-ci ayant racheté ses parts dans deux concessions offshore en 2017.

Frank Timis, intermédiaire dans cette affaire, aurait recruté Aliou Sall en 2012, en tant que facilitateur auprès de son frère, Macky Sall, alors en campagne présidentielle, afin de garantir la transmission de deux concessions une fois ce dernier élu. Selon la BBC, Timis Corporation aurait alors versé 250 000 dollars à la société Agritrans, appartenant à Aliou Sall, ce qui ressemblerait fortement à un pot-de-vin. Le lendemain de la diffusion de l’enquête, le 2 juin, le frère du président avait assuré en conférence de presse n’avoir « jamais reçu, ni moi ni Agritrans », cette somme. Une ligne maintenue depuis lors. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 63 / 1076532

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LES BIENS MAL ACQUIS  Suivre la vie du site Mamadi et Mori Diané   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License