Paradis fiscaux et judiciaires

France-Rwanda, 1994 : En pleines commémorations de Bisesero, les juges d’instruction cèdent la place aux historiens

samedi 29 juin 2019 par paradisfj.info

France-Rwanda, 1994 : En pleines commémorations de Bisesero, les juges d’instruction cèdent la place aux historiens

28/06/2019
Communiqué
Rwanda

Vingt-cinq ans jour pour jour après les trois jours de massacres qui se sont poursuivis au vu et au su de l’armée française dans les collines de Bisesero du 27 au 29 juin 1994, les rescapés et les autres parties civiles ont appris hier matin le rejet d’une demande de réouverture de l’instruction d’une plainte visant la chaine de commandement militaire et politique de l’opération Turquoise.

Comme il était prévisible, le juge d’instruction en charge de la procédure ouverte contre X pour complicité de génocide et crimes contre l’humanité concernant les faits survenus à BISESERO a rejeté la demande de réouverture de l’information et d’actes complémentaires déposés par les parties-civiles les 17 et 19 juin 2019.

Il a retenu que de telles demandes étaient irrecevables depuis plusieurs mois et qu’aucune disposition du code de procédure pénale n’autorisait la réouverture de l’information.

Or depuis l’avis de clôture de l’information le 27 juillet 2018, est survenu un élément nouveau et essentiel : le Président de la République a ordonné la création d’une commission de chercheurs, chargée de la remise d’un rapport sur le rôle et l’engagement de la France au Rwanda. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 884 / 1166242

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Génocides et crimes contre l’humanité  Suivre la vie du site Le financement du génocide au Rwanda   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License