Paradis fiscaux et judiciaires

L’OCDE retire le Liberia de sa liste des paradis fiscaux non coopératifs

mardi 24 juillet 2007

L’OCDE retire le Liberia de sa liste des paradis fiscaux non coopératifs

Challenges.fr | 24.07.2007 | 12:26

33 autres juridictions ont pris l’engagement de renforcer leur transparence en matière fiscale et 4 d’entre elles sont toujours sur la liste.

Mardi 24 juillet, dans un communiqué, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a indiqué qu’elle avait retiré le Liberia de la liste de ses paradis fiscaux non coopératifs.

Une décision prise après que le pays africain se fut engagé à renforcer la transparence en matière fiscale.

Par cette annonce, le Liberia rejoint donc les 33 autres juridictions qui ont pris des engagements similaires, dont les Bahamas, Malte, Jersey.
Par ailleurs, 4 de ces 33 juridictions (l’Andorre, le Liechtenstein, les Iles Marshall et Monaco) sont encore placés sur la fameuse liste de l’OCDE, qui a été publiée en avril 2002.

Améliorer la réputation du Liberia

"L’engagement pris par le Liberia à l’égard des normes de transparence et d’échanges effectifs de renseignements en matière fiscale contribuera à améliorer sa réputation au sein de la communauté internationale, ce qui sera bénéfique pour son développement à long terme", se réjouit le secrétaire général de l’OCDE Angel Gurria.

Copyright © Challenges.fr

Source url de l’article.

Publié avec l’aimable autorisation du magazine Challenges.

Visitez le site du magazine Challenges.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2623 / 523988

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent africain  Suivre la vie du site Le Libéria   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License