Paradis fiscaux et judiciaires

Nouvelles révélations dans le procès de la dette cachée du Mozambique

mardi 26 novembre 2019 par paradisfj.info

Nouvelles révélations dans le procès de la dette cachée du Mozambique

Un tribunal de Brooklyn se penche sur le paiement de commissions à plusieurs personnalités mozambicaines par Privinvest. La société du milliardaire Iskandar Safa était chargée de fournir des bateaux de pêche et de défense, et des infrastructures portuaires. Elle aurait financé la campagne du président.

Par Guillaume Benoit
Publié le 26 nov. 2019 à 7h50

La colère monte à Maputo. Vendredi, l’opposition a appelé à la démission du président Filipe Nyusi, empêtré dans le scandale des « tuna bonds » et de la dette cachée du Mozambique. La déflagration est venue d’un tribunal américain, à 13.000 kilomètres de la capitale du pays d’Afrique australe. A Brooklyn se tient le procès pour corruption et fraude de plusieurs participants de cette affaire aux multiples rebondissements. L’ancien ministre des finances, Manuel Chang, est toujours emprisonné en Afrique du Sud , les Etats-Unis et le Mozambique se disputant son extradition. Trois ex-banquiers de Credit Suisse ont plaidé coupable. Jean Boustani, l’ancien responsable des ventes de Privinvest, la société du milliardaire franco-libanais Iskandar Safa, a préféré défendre sa cause. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 106 / 1672703

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les dictatures  Suivre la vie du site LE MOZAMBIQUE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License