Paradis fiscaux et judiciaires

Nyrstar : la justice suisse impose le silence à un lanceur d’alerte

mercredi 11 décembre 2019 par paradisfj.info

Nyrstar : la justice suisse impose le silence à un lanceur d’alerte

BELGA

Publié le vendredi 06 décembre 2019 à 17h18 - Mis à jour le vendredi 06 décembre 2019 à 19h45

La justice suisse a imposé le silence à un individu qui s’apprêtait à dévoiler des pratiques financières du géant du zinc Nyrstar.

L’Autorité belge des marchés mène une enquête à ce sujet. Dans un jugement rendu en septembre mais qui vient seulement d’être révélé, le tribunal de Zürich a estimé que l’ancien employé avait violé sa clause de confidentialité et qu’il risquait de causer un préjudice irréparable à l’entreprise.

Selon le lanceur d’alerte, Nyrstar - désormais propriété du groupe Trafigura - a manipulé sa comptabilité. Les régulateurs suisse et belge ont ouvert une enquête sur base des premiers éléments soulevés.

La justice helvète a interrompu son action en septembre, sans donner d’explication. Le gendarme belge des marchés ne s’est pas montré plus loquace quant à la teneur de ses investigations.

L’ex-employé a fait appel de la décision. Son avocat souligne qu’il bénéficie du statut de lanceur d’alerte en Belgique et que Nyrstar a contourné cet élément via une filiale suisse pour le réduire au silence, la justice helvète étant réputée pour son hostilité vis-à-vis de ce type de révélation.

L’entreprise nie les allégations de son ancien salarié.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 62 / 1403181

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les lanceurs d’alerte   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License