Paradis fiscaux et judiciaires

Football Leaks : le lanceur d’alerte Rui Pinto contre-attaque devant l’Union européenne

dimanche 23 février 2020 par paradisfj.info

Sport
Football Leaks

Football Leaks : le lanceur d’alerte Rui Pinto contre-attaque devant l’Union européenne

Selon les informations du « Monde », le Portugais a déposé plainte auprès de la Commission européenne pour contester les conditions de son extradition, en 2019, par la Hongrie vers son pays d’origine.

Par Rémi Dupré Publié aujourd’hui à 14h56, mis à jour à 14h57

Poursuivi pour 90 infractions par la justice de son pays, le lanceur d’alerte portugais Rui Pinto a déposé plainte auprès de la Commission européenne, a appris Le Monde. A l’origine des révélations des « Football Leaks », cette fuite massive de données (10 téraoctets de données informatiques) qui a déclenché une tornade médiatique et judiciaire, le jeune homme de 31 ans contre-attaque afin de contester les conditions de son extradition, en 2019, par la Hongrie, où il résidait, vers le Portugal.

En janvier 2019, un mandat d’arrêt européen avait été émis puis élargi, en juin, par le Portugal à l’encontre de M. Pinto. Le fonds d’investissements Doyen Sports, apôtre de la tierce propriété des joueurs (TPO), et le Sporting Club Portugal lui reprochent d’avoir « hacké » leur système informatique à l’automne 2015. Il est notamment accusé de chantage à l’égard de Doyen Sports, en exigeant une somme comprise entre 500 000 et un million d’euros.

Dans l’attente de son procès, le trentenaire est incarcéré à Lisbonne depuis mars 2019 et son extradition autorisée par la Hongrie. Rui Pinto, alias « John », n’a plus été entendu par la justice portugaise depuis sa première audition, en mars, et sa détention provisoire a été maintenue.

En novembre 2018, Rui Pinto a été entendu comme témoin par le Parquet national financier (PNF) français dans le cadre pour « blanchiment en bande organisée de fraude fiscale aggravée », « escroquerie » et « participation à une association de malfaiteurs ». Il a remis 12 millions de fichiers informatiques aux enquêteurs français.

Rui Pinto est, en outre, en contact avec les autorités fiscales allemandes et a été auditionné, en mars, par le magistrat fédéral belge Julien Moinil. La plupart des données sont chiffrées et le lanceur d’alerte est désireux de les rendre utilisables quand sa détention sera levée. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 52 / 1574423

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les lanceurs d’alerte   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License