Paradis fiscaux et judiciaires

L’étau se resserre autour du patrimoine et des héritiers de Raymond Barre

jeudi 2 avril 2020 par paradisfj.info

L’étau se resserre autour du patrimoine et des héritiers de Raymond Barre.

L’ancien maire de Lyon, décédé en 2007, et ses deux fils font l’objet depuis juillet 2019 d’une enquête pour blanchiment de fraude fiscale. Et selon Var-Matin, la somptueuse villa familiale de Saint-Jean-Cap-Ferrat a été saisie par la justice.

Le bâtiment de 350 mètres carrés habitables est accompagné d’un terrain d’environ 3000m2. Et avait été acquis en mars 1979 par Raymond Barre. A l’époque, il était Premier ministre. Et avait camouflé cet achat immobilier en se servant d’un prête-nom.
A la mort de Raymond Barre, c’est sa veuve Eve qui avait récupéré la villa sur la Côte-d’Azur, alors estimée à 1,5 million d’euros "seulement". Six ans plus tard, elle était revendue 16 millions d’euros à la société Les Dauphins, basée à Villeurbanne. Les enquêteurs n’ont pas eu beaucoup de mal à remonter la trace de l’argent. Les Dauphins, dont on peut déjà déduire qu’il s’agit des fils Barre Nicolas et Olivier, appartient à une autre société basée au Luxembourg, nommée ONB Invest. ONB pour Olivier, Nicolas, Barre.

La famille Barre aurait manigancé cette fausse vente pour que les enfants récupèrent la villa de Saint-Jean-Cap-Ferrat sans passer par la case fisc et droits de donation.

Un manque à gagner pour Bercy estimé à 3 millions d’euros.

Nicolas Barre a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale, son frère Olivier attend son tour depuis la Suisse où il vit.

Source de l’article.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 429 / 1804658

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Raymond Barre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License