Paradis fiscaux et judiciaires

Le Niger et ses partenaires : Échecs et réussites d’une chancellerie à l’autre

mardi 29 septembre 2020 par paradisfj.info

Le Niger et ses partenaires : Échecs et réussites d’une chancellerie à l’autre

By Moussa Aksar -
28 septembre 2020

La Direction de la Surveillance du Territoire (DST) de la police nigérienne a inauguré le 15 septembre 2020, son nouveau siège. C’est en ce lieu, que l’ambassadeur des États-Unis au Niger, Eric P Whitaker, posait la première pierre. C’était le16 avril 2019. Fruit de la coopération entre l’État du Niger et les États-Unis d’Amérique, cet édifice qui a coûté 2,9 millions de dollars US, a été financé par le Bureau international de lutte contre la drogue et de l’application des lois (INL) du Département d’État Américain à travers le projet Haské DST « Renforcer les capacités de la Police aux Frontières du Niger, au niveau central ».

« Ce nouveau siège permettra à la DST de remplir plus efficacement et dans les meilleures conditions ses missions », a expliqué ce jour là, le ministre de l’Intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires coutumières et religieuses, Alkache Alhada. Intervenant à son tour, Dr J. Peter Pham, envoyé spécial des États-Unis pour le Sahel, soutient que « le but de leur engagement diplomatique au Sahel est d’aider les gouvernements à lutter contre les facteurs de l’insécurité, à contenir la propagation de la violence et à promouvoir la bonne gouvernance en vue d’aider à stabiliser la région ».

Comme on le constate, le partenaire a respecté et le budget et le calendrier. Ce qui est à son honneur. Le bâtiment est parfaitement fonctionnel. Les nigériens peuvent donc applaudir de deux mains cette fructueuse coopération. Il est donc possible dans ce pays de construire un bâtiment administratif sans que l’argent ne suive une autre destination, sans que les années passent et que rien ne sort des sables de ce pays sahélien.

C’est pourquoi, l’on peut s’interroger cet autre immeuble de cinq (5) niveaux en construction devant abriter les sièges des sociétés minières. Le 26 mai 2014, Luc Oursel, président d’Areva, et Omar Hamidou Tchiana, Ministre d’État chargé des Mines et du développement industriel du Niger, signaient un accord stratégique par lequel Areva s’engageait à construire un immeuble à Niamey pour 6,5 milliards de francs cfa (10 millions d’euros) qui sera propriété de l’État nigérien et destiné à héberger les sièges des sociétés minières.

[...] Voilà pour l’histoire. Six ans plus tard le bâtiment qui devrait être livré en août 2018, ne l’est toujours pas. A comparer avec celui de la DST, l’on doit s’interroger où sont passés les fonds ? Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 46 / 1772435

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les catastrophes écologiques & sanitaires  Suivre la vie du site L’exploitation minière   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License