Paradis fiscaux et judiciaires

Liban : le gouverneur de la Banque centrale entendu par le parquet

jeudi 21 janvier 2021 par paradisfj.info

Liban : le gouverneur de la Banque centrale entendu par le parquet

21 janv. 2021 Par Agence France-Presse
- Mediapart.fr

Le gouverneur de la Banque centrale du Liban, Riad Salamé, a été entendu jeudi par le procureur général, après une demande d’assistance juridique de la Suisse qui enquête sur des transferts d’argent présumés effectués par le responsable libanais.

Le gouverneur de la Banque centrale du Liban, Riad Salamé, a été entendu jeudi par le procureur général, après une demande d’assistance juridique de la Suisse qui enquête sur des transferts d’argent présumés effectués par le responsable libanais.

Le parquet fédéral suisse avait confirmé avoir adressé au Liban « une demande d’entraide judiciaire » concernant une enquête « pour blanchiment d’argent aggravé (...) en lien avec un éventuel détournement de fonds au détriment de la Banque du Liban ».

D’après une source judiciaire libanaise, l’enquête porterait sur 400 millions de dollars (328,9 millions d’euros) qui auraient été transférés à l’étranger par M. Salamé, son frère, son assistante et des institutions liées à la Banque centrale.

Dans un communiqué envoyé par ses services, M. Salamé a indiqué jeudi avoir été entendu par le procureur général Ghassan Oueidat.

« Je lui ai fourni toutes les réponses à ses questions et à celles du procureur général suisse. Je lui ai assuré qu’aucun virement n’avait été effectué depuis les comptes de la Banque du Liban ou de ses budgets », précise le texte.

Durant l’audience, M. Salamé aurait évoqué « des transferts ne dépassant pas les 240 millions de dollars (197,3 millions d’euros), initiés en 2002 depuis des comptes personnels, pour financer une société fondée avec son frère », selon une source judiciaire interrogée par l’AFP.

Le procureur général va demander à la Banque du Liban les documents justifiant les virements « avec le montant et la date de chaque opération », avant de répondre à la requête suisse, d’après cette source.

M. Salamé aurait par ailleurs informé le procureur qu’il était disposé à se rendre en Suisse pour se défendre des accusations portées contre lui, toujours selon la même source.

L’enquête s’inscrit dans le cadre d’efforts menés par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis pour passer au crible les transactions suspectes de responsables libanais, y compris M. Salamé, avait écrit le quotidien libanais Al-Akhbar.

Le Liban connaît depuis 2019 sa pire crise économique depuis la guerre civile (1975-1990), avec notamment une dégringolade de sa monnaie nationale et des restrictions bancaires interdisant les transferts à l’étranger.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 63 / 1877571

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent asiatique  Suivre la vie du site Liban   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License