Paradis fiscaux et judiciaires

OpenLux : les discrètes filiales luxembourgeoises des fleurons du CAC 40

jeudi 11 février 2021 par paradisfj.info

OpenLux : les discrètes filiales luxembourgeoises des fleurons du CAC 40

Par Mathilde Damgé , Maxime Vaudano et Jérémie Baruch

Publié aujourd’hui à 03h02, mis à jour à 11h33

Enquête Les trois quarts des groupes tricolores cotés en France sont présents au Grand-Duché, à travers près de 170 filiales, souvent consacrées à une ingénierie financière complexe.

Dassault, Michelin, Sanofi… Le visiteur aura beau arpenter en long et en large le Luxembourg, il n’y verra le logo d’aucun de ces grands fleurons français. Pourtant, comme la plupart des grandes entreprises tricolores, ils sont discrètement présents au Grand-Duché, sous la forme de filiales financières dont la raison d’être n’est pas toujours claire.

A partir de la base de données OpenLux et de la documentation financière des sociétés, Le Monde a calculé que vingt-neuf des trente-sept groupes du CAC 40 ayant leur siège en France étaient aussi présents au Luxembourg, par le biais d’au moins 166 filiales.

Une partie d’entre elles correspondent à des implantations réelles d’activités sur le sol luxembourgeois, avec des locaux et des salariés, comme la boutique Sephora de Luxembourg-Ville (LVMH), la branche locale du Crédit agricole ou le constructeur de routes Freyssinet (Vinci). Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 81 / 2051664

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site Le Luxembourg  Suivre la vie du site OpenLux   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License