Paradis fiscaux et judiciaires

Birmanie-Des activistes demandent à Total de suspendre ses paiements

mardi 16 mars 2021 par paradisfj.info

Birmanie-Des activistes demandent à Total de suspendre ses paiements

REUTERS | Le 16/03/21 à 09:40 | Mis à jour le 16/03/21 à 09:46

PARIS, 16 mars (Reuters) - Total s’est une nouvelle fois dit préoccupé par la situation en Birmanie tout en soulignant l’importance de ses activités pour le pays, une déclaration qui a conduit des activistes à lui demander de soutenir l’opposition en cessant ses paiements à l’Etat, contrôlé par l’armée depuis le 1er février.

Présent en Birmanie depuis 1992, le groupe français y exploite principalement les champs en mer Yadana et Sein, qui assurent la moitié de la consommation du gaz du pays - à travers un gazoduc de la compagnie nationale MOGE - et 12% de celle de la Thaïlande.

"Total est préoccupé par la situation et espère une solution pacifique. Total condamne les violations de droits fondamentaux où que ce soit et s’alignera sur ce que décideront les Etats en matière de sanctions. Pour rappel, le gaz de Yadana fournit 50% de l’électricité de Rangoun", a écrit le groupe sur Twitter lundi, en réponse à un journaliste soulignant "sa collaboration avec la junte birmane, malgré la répression".

La déclaration de Total a déclenché sur le réseau social de vives réactions des opposants à l’armée birmane, certains lui demandant de "couper l’électricité".

Le groupement d’activistes "Justice pour la Birmanie" a de son côté estimé que Total devait faire suivre ses paroles d’actes "en suspendant tous les paiements à la junte militaire illégale". "Total et les autres majors pétrolières et gazières ne doivent pas financer les #Crimes Contre L’humanite", a-t-il ajouté.

L’enquêteur des droits de l’homme des Nations Unies sur la Birmanie, Tom Andrews, a déclaré dans un rapport début mars que les pays devraient imposer des sanctions à la société Myanmar Oil and Gas Enterprise (MOGE), désormais contrôlée par l’armée et qui représente sa plus importante source de revenus.

Selon les dernières données disponibles, Total a versé à la Birmanie 786,5 millions de dollars sur la période 2015-2019, dont 166,6 millions au ministère des Finances et 619,9 millions à MOGE.

(Benjamin Mallet, édité par Blandine Hénault)


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 53 / 2080150

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les dictatures  Suivre la vie du site LA BIRMANIE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License