Paradis fiscaux et judiciaires

Macron 2017 : l’enquête interdite

mercredi 12 janvier 2022 par paradisfj.info

Politique Enquête

Macron 2017 : l’enquête interdite

Un service du ministère de l’intérieur a alerté, en 2019, sur des prestations de sécurité pendant la campagne présidentielle « vraisemblablement réalisées dans des conditions illégales ». L’affaire, potentiellement embarrassante pour l’Élysée, a été enterrée. Nos révélations.

Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi

12 janvier 2022 à 12h10

Un service du ministère de l’intérieur a signalé en 2019 dans un rapport l’existence de « prestations de sécurité privée, vraisemblablement réalisées dans des conditions illégales […], dans le cadre de la campagne électorale du candidat Emmanuel Macron », mais cette enquête n’a connu aucune suite administrative et judiciaire, selon de nombreux documents et témoignages réunis par Mediapart.

Les investigations du Cnaps, déclenchées après le témoignage circonstancié d’un lanceur d’alerte, ont notamment mis en lumière les agissements d’une figure locale du monde de la sécurité privée, en lien régulier avec la police et très proche d’Alexandre Benalla, l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron dont le comportement (violences du 1er Mai, contrats russes, passeports diplomatiques, selfie armé…) a secoué le quinquennat dès 2018. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 101 / 2157622

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Emmanuel Macron   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License