Paradis fiscaux et judiciaires

Parfum de corruption sur le "contrat du siècle" saoudien

mardi 18 septembre 2007

Parfum de corruption sur le "contrat du siècle" saoudien

Par Pierre Haski (Rue89) 12H14 18/09/2007

La justice ou les emplois ? La morale ou les contrats ? Le gouvernement travailliste britannique a donné une grande leçon de cynisme mais d’efficacité, lundi, en signant le contrat de fourniture de 72 jets Eurofighters Typhoon à l’Arabie saoudite, pour un montant de 4,43 milliards de Livres Sterling (6,3 milliards d’euros), le "contrat du siècle" pour British Aerospace (BAE) et ses partenaires.

Rappel des épisodes précédents. L’an dernier, Tony Blair, encore Premier ministre, a bloqué une enquête sur des malversations financières concernant la famille royale saoudienne dans la négociation de ce contrat mirobolant. L’enquête a débuté en 2004, et a établi que BAE avait transféré un milliard de Livres Sterling (1,4 milliards d’euros) sur le compte privé du prince Bandar, qui fut pendant vingt ans l’ambassadeur de l’Arabie saoudite à Washington, et un autre milliard sur les comptes suisses d’autres membres de la famille royale. Le Serious Fraud Office (SFO) britannique, organisme théoriquement indépendant, n’a pas été autorisé à poursuivre ses investigations.

Lire la suite sur le site Rue89.com.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1402 / 487199

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES CAISSES NOIRES DES ENTREPRISES  Suivre la vie du site BAE Systems   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License