Paradis fiscaux et judiciaires

Les parlementaires libériens rejettent un texte visant à geler les avoirs de Charles Taylor

dimanche 23 septembre 2007

Politique

The Associated Press - 23/09/07 à 21:34:53 - 268 mots

Monde

Les parlementaires libériens rejettent un texte visant à geler les avoirs de Charles Taylor

Les parlementaires libériens se sont prononcés à l’unanimité cette semaine contre un texte qui aurait abouti au gel des avoirs de l’ancien président Charles Taylor et de ses associés et à la confiscation de leurs biens, a rapporté dimanche l’un d’entre eux.

Cette décision barre la voie à des sanctions onusiennes sur un gel des avoirs de Taylor, des membres de sa famille et de ses anciens associés. La législation devait être approuvée pour imposer les sanctions, ayant fait l’objet d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU en 2004.

Charles Taylor, premier dirigeant africain à comparaître devant un tribunal international, est jugé à La Haye, aux Pays-Bas, pour crimes contre l’humanité. Il est accusé d’avoir armé et contrôlé les rebelles qui ont violé et mutilé des civils durant les dix ans de guerre civile en Sierra Leone, pays voisin du Liberia. Le conflit a pris fin en 2002.

"Nous avons tué le projet parce que nous pensions qu’il n’était pas dans l’intérêt du pays", a déclaré dimanche Saah Gborlie, président de la commission de la Chambre des représentants chargée de la sécurité nationale à l’Associated Press dimanche. Le vote a eu lieu jeudi.

Le projet de loi avait été soumis à la chambre par le bureau de la présidente Ellen Johnson Sirleaf en juillet. S’il avait été adopté, les avoirs de Taylor, sa famille et ses ex-collaborateurs auraient pu être gelés et leurs biens confisqués.

© AP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Associated Press.

Visitez le site de l’Associated Press

cr/v215


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2269 / 489028

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Charles Taylor   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License