Paradis fiscaux et judiciaires

La restitution des fonds à l’Angola tarde

mardi 25 septembre 2007

23 septembre 2007 - 12:16

La restitution des fonds à l’Angola tarde

Lausanne - Annoncée en novembre 2005, la restitution par la Suisse de 21 millions de dollars à l’Angola tarde. Inquiets, l’Action place financière suisse, la Déclaration de Berne et Global Witness exigent aussi plus de transparence quant à l’usage de cet argent.

Les 21 millions avaient été bloqués en 2002 à Genève dans le cadre d’une procédure judiciaire portant sur une affaire de détournement de fonds destinés au remboursement de la dette angolaise envers la Russie. L’accord signé en 2005 prévoit leur restitution sous forme d’aide humanitaire. La Direction du développement et de la coopération (DDC) s’efforce depuis de la concrétiser.

La DDC a fait diverses propositions concernant l’affectation de cet argent, dont la construction de deux centres de formation professionnelle agricole ainsi que le déminage de routes et de divers terrains. Si Luanda paraît d’accord pour la première proposition, il semble en aller autrement concernant le déminage.

Les trois ONG exigent que la population angolaise soit mieux informée sur les négociations en cours. Elles souhaitent aussi que des ONG locales puissent prendre part à la planification et à la surveillance des projets.

Source URL de cet article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1613 / 613254

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LES BIENS MAL ACQUIS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License