Paradis Fiscaux et Judiciaires

Sarkozy-Kadhafi : des mises en examen pour « corruption » dans l’opération Hannibal

mercredi 6 juillet 2022 par paradisfj.info

Sarkozy-Kadhafi : des mises en examen pour « corruption » dans l’opération Hannibal

Une partie de l’équipe impliquée dans la fausse rétractation de Ziad Takieddine a été mise en examen en juin pour « corruption d’agent public étranger », pour avoir tenté de faire libérer le fils de Mouammar Kadhafi, Hannibal, incarcéré au Liban. Noël Dubus, qui pilotait l’opération, a été écroué vendredi.

Karl Laske et Fabrice Arfi
6 juillet 2022 à 10h04

S’il n’y avait pas un ancien président de la République (Nicolas Sarkozy) et une agence de communication liée au président actuel (Bestimage) dans la boucle, on parlerait à coup sûr d’une histoire de pieds nickelés. Mais grâce aux SMS de la patronne de Bestimage, Michèle Marchand, on sait qu’un projet visant à faire libérer Hannibal Kadhafi, le fils de Mouammar Kadhafi incarcéré au Liban, a bien été échafaudé en vue de s’attirer les faveurs du clan familial, et de disculper Nicolas Sarkozy dans l’affaire des financements libyens.

Ce scénario à peine croyable a été écrit en janvier 2021 par Noël Dubus, un homme d’affaires condamné de multiples fois pour escroquerie depuis vingt ans, qui venait d’obtenir la rétractation de Ziad Takieddine d’abord dans Paris Match, et puis devant notaire. Ainsi que Mediapart l’a révélé, le parquet national financier (PNF) a délivré un réquisitoire supplétif sur ce volet aux juges d’instruction, en septembre dernier. Noël Dubus a été placé en détention provisoire, vendredi 1er juillet, à la suite de la révocation de son contrôle judiciaire.

Deux acteurs de cette opération, Lisa H., l’assistante de Noël Dubus, et le marchand de biens Pierre Reynaud, le bailleur de fonds présumé de l’opération, ont été mis en examen, à Paris, respectivement les 10 et 15 juin, pour « corruption de personnels judiciaires étrangers », « consistant dans la collecte d’argent, soit par remise d’espèces, soit au moyen de factures de complaisance, et la transmission de cet argent à des intermédiaires libanais », en vue « de leur remise à des personnes exerçant des fonctions juridictionnelles au Liban », et ce « afin d’obtenir des rencontres avec Hannibal Kadhafi, puis sa libération », ainsi que « l’incarcération de Ziad Takieddine » (ce dernier a effectivement été écroué au Liban en avril 2021).

Un complot à plusieurs étages. Selon Lisa H., le « projet » de Noël Dubus était de « libérer Hannibal, pour libérer Saadi [l’autre fils de Mouammar, détenu à Tripoli – ndlr] puis Seïf al-Islam, puis récupérer la campagne en Libye de Seïf », qui s’était déclaré candidat à la présidence libyenne, via l’agence de communication d’un de ses amis. « Noël espérait accéder à un poste de consultant en Libye. » Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 110 / 2366278

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Nicolas Sarkozy  Suivre la vie du site L’affaire des financements libyens   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License