Paradis fiscaux et judiciaires

Le nouveau patron d’UBS Ralph Hamers dans le viseur de la justice néerlandaise

mercredi 9 décembre 2020 par paradisfj.info

Banque

Le nouveau patron d’UBS Ralph Hamers dans le viseur de la justice néerlandaise

Dans le cadre d’une procédure liée à une affaire de blanchiment d’argent réglée en 2018 alors que Ralph Hamers dirigeait ING, des juges néerlandais ont ordonné ce mercredi des poursuites à son encontre. UBS a indiqué lui maintenir sa confiance

AWP
Publié mercredi 9 décembre 2020 à 11:32

Le nouveau directeur général d’UBS Ralph Hamers est rattrapé par son passé. La justice néerlandaise a ouvert une enquête sur une affaire de blanchiment d’argent, réglée en 2018 lorsque Ralph Hamers dirigeait ING. Un tribunal des Pays-Bas a demandé au Ministère public d’enquêter sur le rôle de Ralph Hamers dans ce cas.

La Cour d’appel de la Haye a rendu ce mercredi une décision finale dans une procédure liée à la décision de septembre 2018, a précisé mercredi le numéro un bancaire néerlandais. Les juges ont confirmé l’accord trouvé avec ING, mais ordonné des poursuites à l’encontre de son ex-directeur général, qui a travaillé 29 ans au sein de l’établissement, dont six à sa tête.

Le nouvel employeur de Ralph Hamers reste néanmoins convaincu de son choix. « UBS a pleinement confiance dans la capacité de Ralph Hamers à diriger » le groupe, a réagi le géant de la Bahnhofstrasse, dans une prise de position à l’agence Reuters. Cette procédure judiciaire intervient à peine plus d’un mois après l’arrivée de Ralph Hamers à la tête de la banque aux trois clés, l’ex-patron Sergio Ermotti ayant passé la main début novembre.

Pénalité de 775 millions d’euros

Les faits remontent à une période comprise entre 2010 et 2016 et concernent plusieurs centaines de millions d’euros. Exprimant de « sincères regrets » à l’époque, ING avait dû s’acquitter en 2018 d’une pénalité de 775 millions d’euros (834 millions de francs au cours actuel) en raison d’un contrôle insuffisant sur les comptes de certains clients. A ce jour, il s’agit de l’amende la plus salée de l’histoire des Pays-Bas dans une affaire de blanchiment d’argent.

Dans son communiqué, ING regrette la nouvelle procédure visant Ralph Hamers, estimant qu’il n’existe « aucun motif » de poursuivre les employés ou ex-employés du groupe dans cette affaire.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 91 / 1997977

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES  Suivre la vie du site UBS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License