Paradis fiscaux et judiciaires

La justice financière menacée d’asphyxie

mardi 6 juillet 2021 par paradisfj.info

France

La justice financière menacée d’asphyxie

Par David Bensoussan le 06.07.2021 à 09h00

Les parlementaires Jacques Maire (LREM) et Ugo Bernalicis (LFI), déjà auteurs d’un rapport sur le sujet en 2019, alertent à nouveau sur les difficultés des enquêteurs et des magistrats spécialisés sur la délinquance financière.

Peut mieux faire. Deux ans après avoir pointé les ratés de la lutte contre la délinquance financière, les députés Jacques Maire (LREM) et Ugo Bernalicis (LFI) publient aujourd’hui un nouveau rapport de suivi sur le sujet. Sur les 25 propositions faites à l’époque au gouvernement, seules cinq ont été pleinement appliquées. A l’inverse, 13 ne le sont pas du tout. Outre l’absence de soutien financier aux lanceurs d’alerte en difficultés, la majorité concerne l’organisation et les moyens des services policiers et judiciaires. Les députés tirent la sonnette d’alarme : la chaîne pénale est menacée d’asphyxie.

Pourtant, la baisse des effectifs a été enrayée. Dans la police judiciaire, les services d’enquêtes spécialisés ont connu une hausse de 4,2% entre 2018 et 2020 pour atteindre 570 agents. En particulier, l’OCLCIFF, l’office central de lutte contre la fraude fiscale et la corruption, a retrouvé son niveau de 2012, avec 83 enquêteurs, tandis que l’OCRGDF, chargé des escroqueries et du blanchiment, a atteint celui de 2016, avec 58 agents. Même tendance également à la sous-direction des affaires économiques et financières de la préfecture de police de Paris, qui dispose désormais de 339 enquêteurs. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 52 / 2005850

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La France   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License