Paradis fiscaux et judiciaires

Meurtre de Daphne Galizia : polémique sur le financement d’un gazoduc maltais par l’UE

mercredi 8 décembre 2021 par paradisfj.info

Meurtre de Daphne Galizia : polémique sur le financement d’un gazoduc maltais par l’UE

8 déc. 2021

Le fils de Daphne Caruana Galizia, la journaliste maltaise assassinée en 2017, a exprimé mercredi son opposition au financement « intolérable » par l’Union européenne d’un projet de gazoduc maltais sur laquelle sa mère enquêtait avant de mourir.

Le fils de Daphne Caruana Galizia, la journaliste maltaise assassinée en 2017, a exprimé mercredi son opposition au financement « intolérable » par l’Union européenne d’un projet de gazoduc maltais sur laquelle sa mère enquêtait avant de mourir.

« Des personnes accusées d’être impliquées dans le meurtre de la journaliste pourraient bénéficier directement des fonds européens pour ce gazoduc. C’est intolérable ! », a indiqué un communiqué publié à l’issue d’une conférence de presse de Matthew Caruana Galizia aux côtés des eurodéputées Claudia Gamon (Autriche, groupe Renew) et Marie Toussaint (France, Verts).

L’Union européenne négocie actuellement la fin du financement des projets de combustibles fossiles, au travers de la révision du règlement sur les réseaux transeuropéens d’énergie (RTE-E) qui vise à « décarboner et interconnecter » les infrastructures.

Ces négociations doivent s’achever le 14 décembre sous la présidence de la Slovénie (à laquelle succédera la France en janvier), mais le Parlement européen a déjà adopté en septembre un texte qui a provoqué la colère des ONG de défense de l’environnement.

Il prévoit en effet une « dérogation temporaire » pour continuer de financer plus d’une cinquantaine d’infrastructures gazières reconnues « d’intérêt commun » via une procédure d’autorisation accélérée, dont le gazoduc maltais Melita.

Pour Matthew Caruana Galizia, « il est inacceptable que des fonds publics soient utilisés pour un tel projet, qui non seulement sera nuisible à l’environnement, mais récompensera également des personnes impliquées dans des crimes graves, notamment la corruption et le meurtre de ma mère ».

« Cette situation est totalement intolérable », a ajouté Matthew Caruana Galizia, journaliste lauréat du prix Pulitzer et directeur de la Fondation Daphne Caruana Galizia.

De son côté, l’eurodéputée Marie Toussaint a estimé que « l’UE se déshonorerait à financer un projet gazier directement lié à l’assassinat d’une journaliste dont elle a salué le travail ».

« Nous ne pouvons tolérer les demandes de dérogations pour des projets gaziers, encore moins quand il est entaché de soupçons de corruption, d’évasion fiscale et in fine, d’un meurtre », a-t-elle ajouté.

« Nous serons jusqu’au bout aux côtés de la famille Caruana Galizia et demandons aux présidences slovènes et françaises, à la Commission et au Parlement européen de rejeter le financement du projet de gazoduc maltais », a-t-elle ajouté.

La journaliste Daphne Caruana Galizia, qui dénonçait dans son blog Running Commentary la corruption endémique à Malte, une ancienne colonie britannique entrée dans l’Union européenne en 2004, a péri à 53 ans dans un attentat à la voiture piégée le 16 octobre 2017.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 75 / 2156265

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site Malte  Suivre la vie du site L’assassinat de Mme Caruana Galizia   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License